Aegirsson

Aegirsson

Chien finnois de Laponie

La dysplasie coxo-fémorale (hanche)

La dysplasie coxo-fémorale (hanche)

La dysplasie de la hanche peut provoquer des boiteries ou de l'arthrose chez les races lourdes (St Bernard, Terre-Neuve, Mastiff). Elle se dépiste à l'aide d'une radio des hanches du chien avec les pattes en extension et "forcées" vers l'intérieur, sous anésthésie générale (obligatoire) et envoi à un lecteur officiel qui donne une note de lecture à chaque hanche. Pour la note officielle seule la hanche la moins bonne compte. Le lecteur de radio prend en compte l'angle de Norberg-Olson, la couverture craniale, la couverture dorsale et la coaptation.

Voici la nomenclature française :

Dys. A : hanche indemne de dysplasie

Dys. B : hanche presque normale

Dys. C : dysplasie légère

Dys. D : dyplasie moyenne

Dys. E : dysplasie sévère

Pour les chiens finnois de Laponie, les hanches A, B et C sont utilisées. Il est déconseillé d'accoupler des chiens aux hanches C ensemble, et déconseillé de faire reproduire les chiens D ou E. Cependant la dysplasie de la hanche n'est que partiellement héréditaire car elle implique de nombreux gênes, et leur expression dépend beaucoup de facteurs extérieurs (élevage du chiot, surpoids, excès d'exercice,...). En Finlande plus de 10 000 chiens finnois ont déjà été testés. Le cheptel est ainsi : 32% de A, 32% de B, 32% de C, 3% de D et 1% de E.



Dans notre élevage tous les reproducteurs sont dépistés pour la dysplasie coxo-fémorale. Nous utilisons, comme en Finlande, les chiens notés A, B et C.